Projet loi 61: Environnement Vert Plus sonne l’alarme

194
L'Assemblée nationale, à Québec. Photo : Wikipédia

Le porte-parole d’Environnement Vert Plus affirme que le projet de loi 61 est alarmant.

 

Le gouvernement a déposé la semaine dernière le projet de loi 61 qui a pour objectif de relancer l’économie du Québec en accélérant la réalisation de 202 projets d’infrastructure.

Pour ce faire, le gouvernement allège le processus d’attribution des contrats publics, habilite le gouvernement à remplacer par règlement certaines dispositions de la Loi sur la qualité de l’environnement.  Les procédures d’expropriation sont également allégées, notamment.

Pascal Bergeron, d’Environnement Vert Plus, affirme que le projet de loi 61 marque un recul évident en matière d’environnement.  Il trouve désolant que le gouvernement s’apprête à autoriser la destruction de milieux fragiles en échange de compensations financières.

Le projet de loi permet à un promoteur de payer le gouvernement pour compenser l’autorisation de modifier l’habitat d’une espèce floristique ou faunique, même si elle est menacée ou vulnérable :

 

Pascal Bergeron affirme que le projet de loi nuira à l’efficacité du BAPE. L’aval du bureau des audiences publiques sur l’environnement sera toujours nécessaire pour certains projets, mais ce projet de loi permettra d’accélérer certaines étapes menant au BAPE, notamment les délais pour la réalisation de l’étude d’impact que doit produire le promoteur :

 

Pour le porte-parole, le gouvernement favorise encore l’économie du béton et les emplois à prédominance masculine.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here