Québec ne désire pas sauver le Château Dubuc de Chandler

263
La ministre de la Culture et députée de Montarville, Nathalie Roy. Photo: page Facebook officielle

Le Château Dubuc de Chandler est irrécupérable, selon la ministre de la Culture du Québec.

La ministre a été questionnée hier à l’Assemblée nationale par la députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, qui réclame une intervention d’urgence pour sauver ce bijou du patrimoine bâti.

Se joignant à la voix de Patrimoine Gaspésie, la députée a invité le gouvernement à prendre ses responsabilités et lui demande de financer le déplacement du bâtiment qui se trouve près de la rive à la merci des vagues.

 

La ministre de la Culture et des Communications du Québec, Nathalie Roy, a d’abord rappelé que la protection du patrimoine est une responsabilité partagée entre le gouvernement, le propriétaire, la municipalité et la MRC. Ces deux dernières ont refusé d’investir et le propriétaire a été averti dès 2018 qu’il devait déménager don bâtiment.

Le gouvernement du Québec a été le seul à consentir une somme de 40 000 dollars afin de sauver le bâtiment. La ministre a aussi ajouté que, de toute façon, le Château Dubuc est irrécupérable.

 

L’édifice est nommé selon Julien-Édouard-Alfred Dubuc, un des plus grands industriels francophones du 19e siècle au Québec.  Il s’est illustré dans l’industrie des pâtes et papiers et le Château Dubuc lui servait de résidence d’été.

Il a été construit en 1916.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here