Des reculs en matière de lutte à la pauvreté

113

Le Collectif gaspésien pour un Québec sans pauvreté a manifesté ce matin à Bonaventure.

Le regroupement d’une quinzaine d’organismes réclame une hausse du salaire minimum à 15 $ l’heure.  Le Collectif soulignait la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté par un rassemblement au Loco-Local à Bonaventure.  Une courte marche a suivi vers le Centre local d’emploi et le bureau du député de Bonaventure, Sylvain Roy.

L’organisation veut qu’à la hausse du salaire minimum soit associées des mesures augmentant les protections sociales pour que chacun soit assuré de recevoir l’équivalent de 18 mille dollars par année.

Aujourd’hui le gouvernement du Québec a donc été interpellé pour qu’il cesse d’appliquer des reculs plutôt que des avancées en matière de lutte à la pauvreté, souligne Jacinthe Leblanc, porte-parole du Collectif gaspésien :

Le regroupement, qui réclame un réinvestissement dans les services publics, souligne par ailleurs que le gouvernement se fait toujours attendre dans la présentation de son plan de lutte à la pauvreté, qui devait paraître en 2015.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here