Stages en région : Essentiels selon la Stratégie d’établissement durable des personnes

102

L’abolition des stages longs en région au département d’éducation physique de l’Université Laval risque de nuire au recrutement de main-d’œuvre dans la région.

Bien que l’institution ait décidé d’accorder à l’étudiante gaspésienne Cathia-Marie Bujold le droit de faire son stage dans la Baie-des-Chaleurs, après qu’elle se soit tournée vers les médias pour dénoncer la situation, la nouvelle directive n’a pas été complètement évacuée.

Le directeur de la Stratégie d’établissement durable des personnes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, Danik O’Connor, est catégorique sur les effets néfastes que peut avoir une décision comme celle-là.

Il note que 40 % des jeunes stagiaires restent dans la région à la fin de leur stage et qu’ils obtiennent un emploi.

 

L’un des enjeux, dit-il, sera de trouver des solutions avec les institutions d’enseignement pour s’assurer que les étudiants gaspésiens puissent faire leur stage dans la région.

La Stratégie d’établissement durable des personnes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine relance d’ailleurs, ces jours-ci, son programme de stages d’études.

Ce programme permet aux étudiants de pouvoir toucher une aide allant jusqu’à 125$ par semaine pendant un maximum de 12 semaines en Gaspésie uniquement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here