Taux d’inoccupation des logements en chute libre à Gaspé

405

La Société canadienne d’hypothèques et de logement confirmait dans son plus récent rapport sur le marché locatif que les logements privés disponibles se font rares à Gaspé. Le taux d’inoccupation dans la ville est passé de 5,7 % en octobre 2016 à un faible 1,7 % cette année.

Il n’avait pas été aussi bas depuis 2012, où il avait atteint 1,5 %.

Pour les logements de 3 chambres ou plus, il n’y en a plus du tout de disponible.

C’est principalement l’embauche massive à l’usine de LM Wind Power qui a occasionné la venue de plusieurs nouveaux arrivants. Si la situation est vue d’un bon œil pour le développement économique de Gaspé, elle pose également tout un casse-tête aux personnes qui souhaitent s’installer ici, mais qui peinent à trouver le logement idéal.

Pour en rajouter, le nombre d’appartements de 2 chambres a connu une baisse de près de 30 unités en un an. Leurs coûts moyens demeurent stables à un peu plus de 600 $ par mois.

Au total, on compte environ 800 logements privés, à Gaspé.

Au lendemain de son élection comme maire de Gaspé, Daniel Côté a affirmé que plusieurs projets de logement étaient en branle sur le territoire.

 

Par ailleurs, la municipalité des Îles-de-la-Madeleine compose aussi avec une rareté d’appartements. Le taux d’inoccupation est passé de 4,1% à 0,6 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here