Trou noir : Duclos ne parvient pas à rassurer les chômeurs

536

Le Mouvement Action-Chômage Pabok prend avec un grain de sel l’engagement du ministre du Développement social à trouver une solution pour régler le problème du trou noir chez les prestataires de l’assurance-emploi.

Le ministre Jean-Yves Duclos s’est voulu rassurant en fin de semaine, auprès des représentants de travailleurs de la Côte-Nord et de Charlevoix qui occupaient son bureau de Québec pour le sensibiliser à la nécessité de mettre en place des mesures d’urgence pour les travailleurs saisonniers privés de prestations pendant plusieurs mois cet hiver.

Le représentant des chômeurs de la Gaspésie et des Îles, Gaétan Cousineau, ne se fait pas de grandes attentes non plus de la rencontre de concertation qu’il aura jeudi, avec la ministre Diane Lebouthillier.

 

Un des problèmes du régime actuel de l’assurance-emploi, selon Gaétan Cousineau, est que ses taux de chômage régionaux ne reflètent pas la réalité.

Il explique qu’ils sont basés sur des enquêtes aléatoires qui englobent l’ensemble de la population, plutôt que d’uniquement cibler les sans-emploi.

 

En attendant la modernisation promise par les Libéraux du régime de l’assurance-emploi instauré en 1940, le Mouvement Action-Chômage Pabok souhaite le retour des cinq semaines additionnelles pour les travailleurs saisonniers, afin d’atténuer le problème du trou noir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here