Un été électrique sur les routes gaspésiennes grâce à la RÉGÎM

431
Les membres de la RÉGÎM

Un pas vers l’avant a été posé pour que les gens transitent vers les automobiles électriques grâce à l’acquisition de neuf véhicules électriques prêts à être loués partout sur le territoire gaspésien dès le 28 juin

Pilotées par la Régie intermunicipale de transport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (la RÉGÎM), ces voitures électriques se retrouveront donc sur les routes au coût de location de 7 dollars par heure. Les inscriptions pour bénéficier de ces véhicules quant à elles débutent le 21 juin ; une étape obligatoire, peu importe la ville où on se trouve. La facture de ce projet nommé TCiTé (Transport collectif intelligent et transport électrifié) s’élève à environ un million de dollars selon la directrice générale de la RÉGÎM, Marie-Andrée Pichette.

Cette idée de démocratiser les véhicules électriques a été lancée en automne 2020. Au départ, Gaspé a acquis des véhicules pour répondre à des besoins municipaux, maintenant ils sont ouverts au public. Il s’agit par conséquent de la phase deux du projet TCiTé. Si l’engouement du projet voyage partout dans la péninsule, la phase trois porterait sans doute sur le volet voiturage, un terme utilisé par Uber notamment, en référence au système de taxi où n’importe qui peut devenir chauffeur. «Nous voulons offrir des possibilités d’avoir un service de taxi dans notre région puisque des entreprises comme Uber ne viendront jamais s’installer chez nous», illustre-t-elle.

Sinon, l’idée d’une mutation des autobus vers une énergie verte mijote dans l’esprit de Daniel Côté, le maire de Gaspé et président de la RÉGÎM, mais malheureusement ce n’est pas si simple. Il mentionne que toute une mécanique administrative ralentit le processus d’électrification de leur flotte de véhicules. La ville fait en effet affaire avec des transporteurs privés, donc elle ne possède pas elle-même les véhicules. Le cas contraire, elle pourrait bénéficier des programmes de subvention gouvernementaux. «C’est compliqué d’avoir les certifications pour des véhicules électriques québécois. Les programmes de subvention ne sont pas véritablement adaptés à la réalité de la RÉGÎM», explique-t-il.

La RÉGÎM a profité de sa tribune lors du point de presse pour annoncer le retour de la gratuité du transport collectif tout le long de la saison estivale pour les jeunes de moins de 18 ans. Cette année, cette offre touchera également les personnes de 65 ans et plus. Ainsi du 28 juin au 31 août, il faudra simplement présenter une preuve d’identité pour avoir accès au service sans frais. Pour Daniel Côté, cette mesure vise à promouvoir le transport collectif et augmenter la mobilité de la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here