La COVID-19 n’aime pas les rayons UV

502
La COVID-19 vue de près. Photo: TraDoc (photo libre de droit)

L’arrivée de l’été influencerait la diminution du nombre de cas de la COVID-19, non pas par la chaleur, mais pas une plus grande période d’ensoleillement.

L’été dernier la santé publique avait observé une baisse importante du virus, voire sa disparation sur le territoire, alors que la population n’était pas encore vaccinée.

Cette année ce scénario semble vouloir se répéter alors que l’arrivée du beau temps coïncide avec une importante diminution de la COVID-19.

Selon le directeur de la santé publique en Gaspésie, la vaccination joue certainement un grand rôle. En plus, selon des études, la plus grande présence de rayon UV viendrait détruire le matériel génétique de la COVID-19, ce que corrobore Yv Bonnier-Viger.

Cette année, la diminution du nombre de cas de COVID-19 semble être en retard par rapport à l’été 2020 selon le docteur. Cela s’expliquerait par les variants qui sont plus contagieux :

Enfin, selon Yv Bonnier-Viger, il se pourrait aussi que le virus revienne à l’automne, ce qui démontrait que ce dernier pourrait devenir saisonnier, comme c’est le cas pour l’influenza.

Pour plus de détails sur nos nouvelles, écoutez nos bulletins d’information du lundi au vendredi à 6h30-7h30-8h30-11h30-16h30-17h30 à Radio Gaspésie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here