Un projet de loi pour le droit de préemption a été déposé à l’Assemblée nationale

276

Méganne Perry Mélançon espère que son projet de loi sur le droit de préemption sera étudié par le gouvernement dans le but de son adoption.

Selon la députée de Gaspé, il s’agit d’un outil primordial pour combattre la crise du logement, elle qui travaille sur le dossier depuis déjà début mars. Ce projet de loi permettrait aux municipalités d’agir à titre d’acheteur prioritaire en cas de vente d’immeubles. Elle ajoute que ce droit est une solution concrète idéale pour mieux aménager le territoire, en implantant notamment du logement social.

 

Lors des Assises de l’Union des municipalités du Québec, François Legault s’est engagé à adopter le droit de préemption pour toutes les municipalités de la province avant la fin de la législature. Auparavant seule Montréal disposait de ce recours. Ainsi, Méganne Perry Mélançon souhaite que le gouvernement étudie son projet de loi pour l’appliquer le plus rapidement possible.

 

Les élus de l’Est-du-Québec se disent soulagés de pouvoir utiliser le droit de préemption pour lutter contre la pénurie de logements. Daniel Côté, le président de l’UMQ et maire de Gaspé, mentionne que cet outil légal permettra aux villes de construire autant des maisons que des arénas ou des parcs dans l’intérêt public.

 

Par ailleurs, la Gaspésie rayonnait lors des Assises en reconduisant notamment Daniel Côté à titre de président de l’UMQ pour une deuxième année consécutive alors que la mairesse de Percé Cathy Poirier a aussi été élue administratrice de l’UMQ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here