Une pédiatre gaspésienne inquiète de l’omniprésence des écrans chez les jeunes

158
Photo : Pixabay

Une pédiatre gaspésienne se réjouit que des experts tirent la sonnette d’alarme face aux impacts chez les plus jeunes de l’omniprésence des écrans.

Fondatrice du centre de pédiatrie sociale du sud de la Gaspésie, l’Accroche-coeur, Élise Martin est préoccupée par cet enjeu depuis quelques années.  La pédiatre avertit les parents que regarder son écran plutôt que son enfant peut créer un trouble d’attachement :

 

Élise Martin affirme que le phénomène est nouveau, mais les enfants qui grandissent en passant trop de temps devant l’écran peuvent avoir des problèmes de relations, de motricité et de santé. Élise Martin estime que la jeune génération sert de cobaye, elle invite les parents à y voir de près :

 

La pédiatre ne préconiser pas un retour en arrière mais elle signale que le parent n’a pas à savoir en tout temps où son enfant se trouve :

 

Selon l’INSPQ, il faut que les moins de 2 ans soient complètement à l’écart des écrans, les 3-4 ans ne doivent pas dépasser une heure par jour.  Et pour les jeunes âgés de 5 -17 ans, une limite de deux heures par jour devrait être respectée.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here