Une solution aux odeurs du site de compostage

231

La Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie persiste à tenter de trouver une solution aux odeurs qui émanent du site de compostage à Chandler.

Entre la fin avril et la fin mai, le site reçoit des volumes particulièrement élevés de résidus marins. Entre 500 et 1200 tonnes, en provenance notamment des usines de Gaspé, y sont envoyées chaque année, ce qui représente près de 50 % de toutes les matières compostables.

Les piles de détritus  dégagent toutefois des odeurs par moment, ce qui incommode les premières résidences situées à 1 kilomètre de là et l’hôpital.

La directrice de la régie, Nathalie Drapeau, explique que différentes stratégies avaient été utilisées jusqu’à maintenant, sans succès.

 

Cette fois-ci, l’essai pilote portera sur l’aération des piles.

 

Selon Nathalie Drapeau, cette méthode a d’ailleurs été testée avec succès en Europe pour des résidus d’algue.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here