Valeur historique ajoutée pour les musées de la Gaspésie

104

Cinq musées de la région,dont le Manoir Le Boutillier à L’Anse-au-Griffon et le Musée de la Gaspésie, viennent tout juste de lancer un projet numérique collectif intitulé « Portraits vivants ».

Depuis hier, les visiteurs peuvent ainsi en apprendre davantage sur l’histoire de la région à l’aide de tableaux numériques. Que ce soit Jacques Cartier, Marguerite Bujold, John Le Boutillier, Pierre Nadon ou Charles Robin, chaque musée met de l’avant un personnage important de son histoire. Les visiteurs peuvent ainsi assister à des discussions animées entre les personnages, comme s’ils y étaient.

Pour Jeannot Bourdages, archiviste et chargé de projet au Musée de la Gaspésie, qui a également assuré la coordination entre les institutions muséales et l’équipe de production, cette nouvelle installation numérique est une valeur historique ajoutée.

Les musées participants sont Le Manoir Le Boutillier de L’Anse-au-Griffon, le Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac, le Parc du Bourg de Pabos, le Musée acadien du Québec à Bonaventure et le Musée de la Gaspésie à Gaspé. Chacun a droit à sa propre histoire numérique.

Par cette collaboration, les musées de la Gaspésie veulent faire rayonner davantage l’histoire régionale et le patrimoine péninsulaire tout en apportant du renouveau au traditionnel tour de la Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here