Vent de changement pour le créneau d’excellence éolien

352

Le créneau d’excellence éolien devient Nuvéo créneau d’excellence en énergie renouvelable en raison des nouveaux secteurs d’énergie propre qu’elle prend sous son aile.

Dorénavant, les énergies vertes que l’organisme englobe, en plus du domaine éolien, sont l’énergie solaire, des minicentrales hydroélectriques et l’hydrogène vert (une matière première renouvelable pouvant remplacer l’hydrogène de sources fossiles). Nuvéo fait référence aux rayons UV du soleil (énergie solaire) et Éo pour le vent. Ce jeu de mots coïncide avec l’arrivée d’un nouveau président à la barre du créneau, Jonathan Henry, bien que cette idée flottait dans l’air avant son arrivée.

Fondé en 2007 sous une initiative gouvernementale pour promouvoir et spécialiser la filière éolienne dans la péninsule et dans l’archipel, le créneau d’excellence éolien a pour mission de faciliter les échanges entre les membres du créneau pour promouvoir les énergies propres. Elle n’est pas mandatée pour effectuer des nouvelles installations éoliennes sur le territoire où elle est affectée, c’est-à-dire en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et dans le Bas-Saint-Laurent.

Pour le futur, le président souhaite consolider la place du créneau le long du fleuve et aussi assurer sa longévité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here