Vétusté des établissements collégiaux, moins le cas en GÎM

159
Photo: Archives

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles s’en tire beaucoup mieux que d’autres établissements collégiaux au Québec pour la vétusté de ses infrastructures.

Cette constatation fait suite à un audit de la vérificatrice générale du Québec, qui nous apprend que le déficit d’entretien des cégeps a doublé en trois ans pour atteindre 700 M$ aujourd’hui.

À lui seul, le collège de Rimouski a pour plus de 51 M$ à investir en rénovation alors que celui de la Gaspésie les Îles fait partie de ceux qui obtiennent une meilleure note avec un déficit d’entretien évalué à 8,3 M$.

La conseillère en communication de l’établissement, Sarah Gonthier, explique que l’évaluation fonctionne avec un système des cotes pour établir si un bâtiment est en bon ou en mauvais état.

 

Selon les résultats, 80 % des bâtiments du cégep sont en bon état.

 

Sarah Gonthier précise que la note E a été accordée aux résidences étudiantes à Gaspé. Cependant, les rénovations ont déjà débuté depuis quelques années et l’évaluation changera seulement à la fin du processus :

 

Les travaux de réfection des résidences seront terminés en 2025.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here