Voitures électriques : La faible autonomie aussi responsable de la traîne gaspésienne

281

La Corporation des concessionnaires de l’Est-du-Québec est en désaccord avec l’interprétation de l’Association des véhicules électriques sur la lente progression des ventes en Gaspésie.

La semaine dernière, l’Association des véhicules électriques du Québec présentait le portait de la situation en Gaspésie.  Le territoire compte 451 propriétaires de voitures de ce type.  Pendant que la Gaspésie compte 1 véhicule électrique pour 200 personne, le Bas-Saint-Laurent en observe un ratio d’un véhicule pour 100 habitants.

L’Association des véhicules électriques conclut que la Gaspésie est à la traîne, expliquant le retard par la faible offre d’automobiles électriques retrouvées chez les concessionnaires gaspésiens.  Le représentant des concessionnaires, Richard Michaud, est d’avis que ce niveau d’engouement est normal pour une région comme la Gaspésie puisque les batteries n’offraient encore récemment qu’une autonomie d’environ 200 kilomètres.

Richard Michaud s’attend à une importante croissance des ventes de véhicules électriques.  La technologie permet maintenant une autonomie de 400 kilomètres et devrait grimper à 800 dans les prochaines années.  Le coût de l’essence, supérieur à 1 dollar 50 le litre, incitera aussi plusieurs automobilistes à se tourner vers les nouvelles technologies, ajoute-t-il. D’ailleurs, la tendance démontre que de plus en plus de familles choisissent cette option comme deuxième voiture.

Richard Michaud confirme que de grands fabricants travaillent à développer des véhicules électriques 4 roues motrices ou des camionnettes qui ont des chances d’être populaires en Gaspésie.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here