COVID-19: Vers une 3e dose pour la population

885
Photo: Ldayli

Après les aînés en CHSLD et en résidences privées, l’injection d’une troisième dose contre la COVID-19 pourrait être élargie à la population en générale, selon le directeur de la santé publique.

Yv Bonnier-Viger confirme que le scénario est déjà à l’étude par le Comité d’immunisation du Québec qui analyse la situation par rapport à d’autres pays qui ont commencé à administrer une 3e dose.

Selon lui, à certains endroits on a remarqué une diminution importante de l’immunité chez les personnes qui avaient reçu 2 doses. Au Québec, la stratégie de vaccination a été différente alors que dans la majorité des cas, les délais entre les deux vaccins ont été d’au moins 3 mois, ce qui est n’est pas le cas ailleurs.

 

Avant de prendre une décision, le Comité d’immunisation du Québec doit analyser plusieurs éléments, dont le niveau d’infections chez les personnes qui ont reçu deux doses et les hospitalisations.

 

Yv Bonnier-Viger explique que, dans l’éventualité d’une troisième dose, cette dernière sera sans doute administrée avec le même protocole que lors des dernières opérations de vaccination.

 

Au Canada, le Comité consultatif national de l’immunisation  songe aussi à donner une troisième dose de vaccin contre la COVID-19, six mois après la deuxième.

Pour plus de détails sur nos nouvelles, écoutez nos bulletins d’information du lundi au vendredi à 6h30-7h30-8h30-11h30-16h30-17h30 à Radio Gaspésie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here