Alarme de la Régie de traitement de matières résiduelles

378

La Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie fait face à une problématique qui pourrait l’obliger à enfouir certaines matières des bacs bleus.

C’est que le centre de tri de Grande-Rivière n’est pas en mesure de se départir de certaines matières qui ne sont pas recyclées dans la région, comme le souligne sa directrice, Nathalie Drapeau :

 

Cette situation s’explique également par de nouvelles normes adoptées par la Chine qui interdisent l’importation des déchets étrangers.

Dans les 2 dernières années, il y a eu plus de contaminants dans les bacs bleus, ce qui a pour effet de réduire la performance de la chaîne de tri, affecte la qualité du produit et multiplie les pertes.

Nathalie Drapeau cite en exemple certaines matières qui ne devraient, en aucun cas, se retrouver dans les bacs pour les matières recyclables :

 

Pour Nathalie Drapeau, la solution à ce problème peut se régler avec la collaboration de tous les intervenants de la région :

 

Pour sa part, le conseil d’administration du centre de tri a déposé un projet auprès de RECYCQUÉBEC pour moderniser ses équipements. Le gouvernement du Québec est aussi interpellé afin de régler cette problématique :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here