Base de la SOPFIM à Gaspé

290

Pour une 1ère année, l’aéroport de Gaspé servira de base pour les appareils de la Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies, et ce, pour les 10 à 15 prochaines années.

Cette année, la SOPFIM pulvérisera 148 000 hectares de forêts en Gaspésie pour la protection des investissements sylvicoles en forêt publique et privée. La tordeuse des bourgeons de l’épinette a progressé de 43 % sur le territoire en 2019.

Son directeur, Jean-Yves Arsenault, explique les raisons qui ont favorisé Gaspé pour baser ses appareils :

 

Les opérations d’arrosage seront réalisées selon les conditions météorologiques, c’est-à-dire lorsqu’il y aura un vent calme et l’absence de précipitation. Un total de 31 000 hectares de forêts sera pulvérisé à partir de Gaspé durant la prochaine saison.

Jean-Yves Arsenault affirme que les installations à l’aéroport seront sécuritaires pour le bon déroulement des opérations :

 

La progression de la tordeuse est évaluée à 1 million d’hectares à l’échelle provinciale pour un total de 8,2 millions d’hectares infestés.

L’intervention de la SOPFIM ne contrôle pas les épidémies, mais protège 50 % du feuillage pour faire en sorte que les arbres demeurent en vie.

Une épidémie peut perdurer entre 12 et 15 ans à l’échelle locale.

La SOPFIM dispose d’un budget global de 37 millions de $ au Québec.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here