Bilan du Pôle d’économie sociale Gaspésie-les-Îles

144

La dernière année a permis au Pôle d’économie sociale de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine de mieux faire connaître l’entrepreneuriat collectif en plus de favoriser la concertation et le partenariat avec les gens du milieu.

Pour y arriver, une grande tournée de la région en compagnie du Réseau d’investissement social du Québec et la Fiducie du Chantier de l’économie sociale a permis de partager les outils financiers pour solidifier le développement aux entreprises membres du pôle.

Le président sortant, André Richard, affirme que l’entrepreneuriat collectif joue un rôle important dans l’économie de la région :

 

Selon lui, les entreprises collectives, qui prennent la forme de coopératives, de mutuelles ou d’organismes à but non lucratif, pourront jouer un rôle important dans la relance économique de notre région. Toutefois, la situation actuelle amène de nombreux défis. C’est pourquoi le Pôle d’économie sociale accompagne déjà ses membres depuis le début de la pandémie pour les supporter en cette période difficile.

Pour André Richard, l’aide financière aux entreprises provenant des 2 paliers de gouvernement est nettement insuffisante dans certains secteurs. À son avis, les gouvernements devront en faire davantage afin d’assurer la survie de certaines d’entre elles :

 

Lors de l’assemblée générale du 1er octobre, André Richard a cédé sa place de président à Sandra McNeil et Noémie Bernier occupera la fonction de directrice de l’organisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here