De nouveaux moyens pour lutter contre l’érosion

243

Développement Économique Canada accorde une subvention d’un million de dollars au Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes (CERMIM), pour son projet Béton Vert.

Dans un premier temps, il vise la production de roches artificielles en combinant les sables de dragage aux résidus de crustacés et de mollusques, séchés et broyés, provenant des usines de transformation.

La députée-ministre Diane Lebouthillier précise que ces roches serviront de matériau de protection pour freiner l’érosion côtière :

 

 

La subvention fédérale permettra au CERMIM de se construire une usine pilote, près du Centre de gestion des matières résiduelles, et de la doter d’équipements spécialisés pour ses activités de recherche et développement.

Le CERMIM vise aussi, dans un deuxième temps, la valorisation des résidus marins à des fins agricoles, ou encore des vieux bardeaux d’asphalte comme agrégats de voirie. Estimé à deux millions et demi de dollars sur trois ans, son projet Béton Vert bénéficie de l’expertise de chercheurs de l’Université de Sherbrooke et de l’École nationale supérieure des mines de Lille, en France.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here