Diane Lebouthillier est confiante

488

Diane Lebouthillier croit qu’il y a suffisamment d’emplois disponibles en Gaspésie pour éviter que les travailleurs saisonniers se retrouvent dans le trou noir du printemps.

La députée de la Gaspésie et des Îles rappelle que son gouvernement a modifié les règles pour l’assurance emploi pour tenir compte de l’aspect de la saisonnalité du travail. Elle précise aussi que le projet pilote de 5 semaines supplémentaires pour éviter le trou noir a été reconduit pour deux ans.

Dans ce contexte, Diane Lebouthillier croit que les personnes qui sont dans le trou noir pourraient l’éviter en trouvant un emploi maintenant ou bien après leur emploi saisonnier, ce qui ferait augmenter leur nombre de semaines de travail.

 

Selon la ministre, il y a encore des personnes qui veulent simplement faire le nombre minimum de semaines de travail pour ce qualifié à l’assurance emplois, ce qui est inconcevable.

 

Pour le coordonnateur du Mouvement action chômage de la Gaspésie, Gaétan Cousineau, il n’est pas si simple pour un prestataire qui se retrouve dans le trou noir sans revenu de trouver de l’emploi.

 

Gaétan Cousineau explique que l’exemple de Diane Lebouthilier ne permet pas de régler le problème. Selon lui, un travailleur qui va occuper un emploi dans une usine et qui retourne en juin à son poste saisonnier vient pénaliser l’employeur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here