EVP s’inquiète quant au lever de l’interdit de forage dans les baies gaspésiennes

187

Environnement Vert-Plus s’interroge sur le plan de Questerre Energy de tenter d’exclure la Baie de Gaspé du territoire où les forages sont interdits au Québec.

Questerre Energy tente, en fait, de lever l’interdiction dans 3 plans d’eau gaspésiens : la baie de Gaspé mais aussi la baie de Malbaie, dans Rocher-Percé et la Baie des Chaleurs.

L’entreprise a pris la voie des tribunaux, en octobre, en déposant sa requête en Cour Supérieure.  Le groupe environnementaliste note que l’albertaine n’a pas de permis d’exploration ou de forage sur ce plan d’eau.  Mais le porte-parole, Pascal Bergeron, mentionne que l’entreprise est proche des intervenants québécois du pétrole.

Aucun ne possède de permis de forage dans la baie de Gaspé mais si l’interdiction est levée par le gouvernement du Québec, il y a fort à parier, dit Environnement Vert Plus, que des compagnies se pointeront :

Le Centre québécois du droit en environnement a voulu intervenir dans la poursuite.  Mais elle est suspendue jusqu’au 29 août, s’insurge Pascal Bergeron :

 

Questerre n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.  De son côté, le ministère de la Justice n’a pas accepté de donner plus de détails sur le mandat qui a été donné aux procureurs du gouvernement du Québec devant la demande de la compagnie.  Son service de relations avec les médias a souligné qu’il n’y aurait pas de commentaire, comme cette affaire est devant les tribunaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here