Faits saillants du budget fédéral 2019

174

Le budget fédéral déposé hier par le ministre Bill Morneau comporte des fonds supplémentaires pour la construction de logements locatifs, une bonification de l’exemption sur le Supplément de revenu garanti- pour encourager les aînés à faibles revenus qui désirent continuer à travailler- et un incitatif pour l’achat d’une 1ère propriété.

Le budget prévoit des avantages qui pourraient contribuer à l’amélioration de la rareté de logements dans la région, soit une mesure qui prévoit des investissements de 10 milliards $ supplémentaires sur 9 ans pour la construction de logements locatifs.

Pour les futurs acheteurs d’une 1ère résidence, un volet du budget contient une participation de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) pour le financement d’une partie de l’emprunt, à hauteur de 5 à 10 %  sans intérêt.

Le gouvernement fédéral souhaite aussi favoriser le maintien des aînés à faibles revenus sur le marché du travail en proposant un Supplément de revenu garanti. Ainsi, l’exemption complète passera de 3 500 $ à 5 000 $ par année. Une personne âgée dont le revenu se situe entre 10 000 $ et 20 000$ aura 4 000 $ de plus dans ses poches.

Pour les infrastructures, le Québec dispose d’un milliard $, soit un ajout de 500 millions via le Fonds fédéral de la taxe sur l’essence.

Le budget 2019 prévoit 58 millions $ sur 2 ans pour un fonds de développement de l’industrie touristique au pays, ce qui pourrait permettre à la région gaspésienne de développer davantage le tourisme hivernal, entre autre.

La députée de la Gaspésie et des Îles, Diane Lebouthillier :

 

Un nouveau programme d’Allocation pour la formation disposera de plus de 1,7 milliards sur 5 ans, pour aider les travailleurs à acquérir les compétences dont ils ont besoin.

Le Québec aura accès à 3 millions pour le lancement d’une stratégie sur l’emploi et le tourisme.

D’autre part, 26 millions $ seront disponibles pour un accès au service internet haute vitesse pour tous les canadiens par le biais du ministère de l’Innovation, Sciences et Développement économique Canada.

Au final, le déficit du Canada devrait atteindre près de 20 milliards en 2019-2020, ce qui signifie que le gouvernement libéral ne pourra atteindre l’équilibre budgétaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here