Hausse du nombre de signalements à la DPJ

345

La Direction de la protection de la jeunesse de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine a reçu plus de signalements que la normale depuis le décès de la fillette de 7 ans à Granby.

La tragédie qui a secoué le Québec a aussi eu un effet immédiat auprès de la population dans la région concernant l’importance de protéger les enfants en situation de négligence et de maltraitance.

La PDG adjointe du Centre intégré de santé et des services sociaux de la Gaspésie, Connie Jacques, explique que ce grave incident a aussi affecté la population de la région, qui veut s’assurer de la protection des enfants.  Cela c’est traduit par une augmentation de 29 % du nombre de signalements en une semaine, soit 45 au total :

 

Connie Jacques affirme que tous les signalements sont pris au sérieux et que les démarches s’enclenchent rapidement dans des cas où il s’agirait de négligence et de maltraitance envers un enfant :

 

Pour ce qui est du temps d’attente moyen pour une évaluation après un signalement, la Gaspésie et les Îles est la région qui obtient le meilleur score avec 8 jours, alors que la moyenne provinciale est à 26. La PDG adjointe au CISSS explique que la DPJ compte sur plusieurs collaborateurs pour aider à déceler des enfants qui seraient en position de vulnérabilité :

 

Connie Jacques avoue que malgré tout les efforts déployés pour aider à protéger les enfants de la négligence et de la maltraitance, la région n’est pas à l’abri d’une tragédie comme celle de Granby. Elle invite la population a continuer son rôle de protection pour les enfants:

 

Écoutez l’entrevue complète avec la PDG adjointe, Connie Jacques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here