Incertitude pour le campus de Montréal

154

Les impacts financiers sont encore limités pour le campus du Cégep de la Gaspésie-les Îles à Montréal, alors que l’établissement accueille essentiellement des étudiants étrangers.

La directrice du Cégep explique que les inscriptions de cette clientèle, qui provient majoritairement de l’Inde et de la Chine, se font à trois moments dans l’année: janvier, mai et septembre. Avec la pandémie, il est impossible pour le cégep d’accueillir de nouveaux étudiants.  Les 1550 étudiants déjà inscrits poursuivent leur formation en restant dans leur demeure de Montréal et l’inscription du mois de mai est reportée en septembre :

 

La directrice souhaite que l’inscription de septembre ait lieu puisque chaque nouvelle session mène à la venue d’entre 400 et 600 nouveaux étudiants. Jusqu’ici, les impacts financiers sont minimes et il est trop tôt pour évaluer les conséquences si la situation perdurait.  Le cégep avisera en temps et lieu :

 

Bon an mal an, les inscriptions du campus de Montréal rapportent 1 million de dollars. Ces profits font partie du périmètre comptable des opérations de formation continue, le groupe Collégia, qui fait lui-même partie d’un consortium qui comprend le Cégep de la Gaspésie, celui de Matane et celui de Rivière-du-Loup qui se partagent les profits.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here