Jean-Pierre Pigeon ne craint pas ses adversaires

239

Jean-Pierre Pigeon dit ne pas craindre l’arrivée d’un candidat du Parti populaire dans la circonscription Gaspésie-les Îles.

Le nouveau Parti populaire du Canada, fondé il y a huit mois par l’ancien conservateur Maxime Bernier, a présenté la semaine dernière son candidat, Éric Hébert, pour les élections fédérales d’octobre dans le comté Gaspésie-les-Îles.

Le candidat annoncé conservateur, Jean-Pierre Pigeon, ne craint pas l’arrivée d’un parti qui se situe, comme le Parti conservateur, à droite de l’échiquier politique. Jean-Pierre Pigeon affirme que la Parti populaire représente une tranche radicale de la droite, incluant la droite religieuse, et il ne croit pas que ce discours trouve une oreille attentive en Gaspésie :

 

La semaine dernière, les conservateurs ont refusé  d’appuyer une motion du Bloc Québécois concernant l’avortement. La motion se lisait comme suit : la Chambre des communes réitère que le corps de la femme n’appartient qu’à elle seule et reconnaisse son libre choix en matière d’avortement pour quelque raison que ce soit. Cette motion a été appuyée par tous les partis sauf les conservateurs qui sont demeurés sur assis.  Jean-Pierre Pigeon explique que la motion est arrivée à la dernière minute et il rappelle que ce débat ne sera pas ouvert sous un gouvernement conservateur :

 

Maxime Bernier en compagnie d’Éric Hébert. Photo: CIEU-FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here