La COVID-19 s’introduit au Centre de détention de Percé

675
Le palais de justice de Percé, au printemps dernier. Photo: Geneviève Patterson

Après celui de New Carlisle, le Centre de détention de Percé est aussi touché par la COVID-19.

Une éclosion frappe l’établissement depuis la mi-novembre et touche en ce moment 10  personnes dans cet établissement.

Selon le site web du gouvernement du Québec, il y a 8 personnes incarcérées et 2 employés qui ont contracté le virus.

136 tests de dépistage ont été effectués chez la clientèle du centre de détention.

Le directeur de la Santé publique, le Dr Yv Bonnier-Viger, affirme qu’il ne s’agit pas d’une éclosion de l’envergure de celle qui a touché le Centre de détention de New Carlisle;

 

Pour l’instant, le Dr Yv Bonnier-Viger ne peut donner de détails sur la provenance du virus à l’intérieur de l’établissement.

L’hypothèse selon lequel un ou des employés du Centre de détention de Percé auraient pu transmettre la COVID-19, après avoir prêté main-forte à leurs collègues de New Carlisle, en raison de manque de personnels, n’est pas écartée.

 

Selon le ministère de la Sécurité publique, un seul employé est allé à New Carlisle il y a 3 semaines. Depuis son retour à Percé, les tests de dépistage ont démontré qu’il était toujours négatif.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here