La mission scientifique débute

200

Une douzaine de chercheurs de Pêches et Océans et de l’Université du Québec à Rimouski partaient le 8 août dernier au matin en mission scientifique à bord du Coriolis II pour étudier le comportement des baleines noires dans le golfe.

Les chercheurs documenteront les concentrations de zooplancton, en commençant au large de Miscou, au Nouveau-Brunswick, où se trouve le plus grand rassemblement de ces mammifères en voie d’extinction.

Selon le biologiste de l’Institut Maurice-Lamontagne, Mike Hammill, l’analyse sommaire de l’état de santé des baleines, grâce à l’utilisation de drones, et celle des mouvements de leur nourriture, permettrait de mieux prévoir leurs déplacements et d’ajuster les mesures de gestion et de protection :

 

Les scientifiques tenteront également d’attacher des émetteurs sur les baleines, à l’aide de ventouses, qui indiqueront leurs habitudes de plongée, et à plus long terme, d’analyser l’impact potentiel des bruits provenant du trafic maritime :

Les scientifiques profiteront des 28 jours de la mission en mer pour tester la compétence des bactéries du golfe capables de digérer des hydrocarbures en cas de déversement, en plus d’étudier, à l’aide de filets tendus à la surface, la concentration de microplastique dans le golfe

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here