Lancement de la campagne électorale fédérale 2019

247

Les électeurs de la  circonscription de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine sont courtisés jusqu’à maintenant par 6 partis politiques en vue des élections du 21 octobre prochain.

Le déclenchement des élections annonce une course intéressante dans la région avec  les candidates et candidats qui auront 40 jours pour séduire l’électorat sur différents enjeux.

La députée sortante, Diane Lebouthillier, sera à nouveau candidate pour les libéraux de Justin Trudeau. Elle mise entre autres sur son bilan des 4 dernières années et sur la continuité afin de se faire élire pour un deuxième mandat.

Jean-Pierre Pigeon, se présente à nouveau pour le Parti conservateur et misera sur l’arrivée du nouveau chef Andrew Scheer pour être élu. Il est d’avis que certaines décisions du gouvernement Trudeau risquent d’hypothéquer la région.

Le Bloc Québécois tentera de reconquérir la circonscription avec le candidat Guy Bernatchez qui est le maire de Saint-Maxime-du-Mont-Louis. Il souhaite défendre les intérêts de la région et les travailleurs saisonniers.

L’évêque du diocèse anglican du Québec, Denis Drainville, représentera le Parti Vert et croit qu’il rejoindra les électeurs sur les questions entourant l’environnement, comme les changements climatiques.

Le nouveau Parti populaire du Canada, fondé par l’ancien conservateur, Maxime Bernier, présente Éric Hébert, de Murdochville, comme candidat dans la circonscription. Ce dernier tentera de se faire élire, entre autres, en parlant des questions environnementales versus la création d’emplois.

Finalement, le Parti NPD devrait être représenté par Lynn Beaulieu de Cap-aux-Renard en Haute-Gaspésie. Elle croit que les valeurs du parti vont rejoindre les électeurs, comme l’enjeu des transports.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here