Le ministère de la Culture n’est pas impliqué dans le projet du quai de Percé

342

Le ministère de la Culture affirme ne pas avoir participé au projet de réfection du quai de Percé et confirme que le fédéral n’est pas assujetti à la Loi sur le patrimoine culturel.

Le ministère, qui n’a pas voulu nous accorder d’entrevue, précise dans ses commentaires écrits que Pèches et Océans n’a pas besoin d’autorisation pour effectuer ses travaux sur le quai parce qu’il est une propriété fédérale.

Le ministère ne veut pas se prononcer à savoir si l’enrochement utilisé pour la construction du quai devait être proscrit sans d’abord effectuer une analyse en profondeur.

On explique cependant que, comme le site patrimonial de Percé a été déclaré en fonction de sa valeur paysagère, il est important de considérer ces éléments afin de veiller à les protéger de toutes interventions qui pourraient avoir un effet négatif sur ceux-ci.

Selon le MCC, les projets doivent habituellement être soumis à la ministre et sont analysés au cas par cas en fonction de leur effet sur les valeurs du site. Les caractéristiques qui sont prises en compte dans l’analyse des projets sont notamment le cadre naturel, les qualités visuelles, les unités de paysages et de patrimoine archéologique.

Dans les communications reçues, on explique que les recommandations du ministère de la Culture visent des interventions harmonieuses en respect du site patrimonial.

Il ajoute cependant qu’il pourrait être impliqué dans le dossier si le MPO le sollicitait.

Le MCC pourrait aussi suggérer des mesures de mitigation de l’impact des interventions sur le paysage en fonction des orientations inscrites au plan de conservation de Percé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here