Le prochain chef devra avoir une vision régionale, plaide Sylvain Roy

112

Les candidats à la chefferie du Parti québécois devront démontrer leur intérêt pour les régions s’ils souhaitent obtenir le vote de Sylvain Roy.

C’est le 19 juin que le Parti québécois choisira son chef. Pour l’instant,  le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, est le seul candidat déclaré.

Le député de Bonaventure souhaite ardemment que d’autres candidats se manifestent, car les débats permettent de bien jauger les candidats. Une chose est sûre, celui ou celle qui obtiendra le vote de Sylvain Roy devra démontrer son intérêt pour le développement régional.  Le député péquiste a bien l’intention de demander aux candidats de se commettre :

 

Pour l’instant, l’historien Frédéric Bastien et l’avocat Paul St-Pierre Plamondon ont manifesté leur intérêt sans déclarer officiellement leur candidature.

Sylvain Roy affirme ne pas connaître Frédéric Bastien et rappelle que Paul St-Pierre Plamondon n’a pas réussi à se faire élire dans Prévost à la dernière élection, terminant deuxième derrière Marguerite Blais de la Coalition Avenir Québec. Concernant une possible candidature de l’humoriste Guy Nantel, dont le nom a circulé, Sylvain Roy la balaye du revers de la main et la juge peu sérieuse :

 

Le prochain chef du Parti québécois sera le dixième de l’histoire de cette formation politique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here