Le ROCGÎM réagit au nouveau budget provincial

172

À la sortie des nouveaux budgets fédéraux et provinciaux la semaine dernière, le Regroupement des organismes communautaires de la Gaspésie et les Îles (ROCGÎM) salue le gouvernement provincial de l’avoir enfin entendu mais les manquements seraient toujours présents.

Geneviève Giguère, responsable du ROCGÎM, nous explique que c’est une avancée importante, mais le manque de financement persiste, notamment auprès des jeunes :

 

Selon le ROCGÎM,  les cadres administratifs régionaux balisent leurs relations avec le CISSS de la Gaspésie, lui-même responsable de la gestion du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) dans la région.

Geneviève Giguère mentionne que le travail est loin d’être terminé  et qu’ils auraient besoin du double du montant qu’il leur a été accordé, et ce, tous secteurs confondus. Le ROCGÎM ne veut oublier personne :

 

Les investissements  du premier budget provincial caquiste cumule 70 M$, destinés à soutenir les différents secteurs d’action communautaire autonome. En santé, ce montant équivaut à 35 millions et pour la Gaspésie-les-Îles, cela équivaut à peu plus de 1 millions 20 mille dollars, partagés entre 90 groupes. La moyenne de la somme attribuée à un groupe équivaut à un peu plus de 10 000$.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here