Le Syndicat des travailleurs de l’éducation s’inquiète

685

Le Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est du Québec est inquiet à plusieurs niveaux pour ses membres avec le retour en classe des élèves du primaire.

La présidente du syndicat, Anne Bernier, soutient que le ministre de l’Éducation a laissé plusieurs questions en suspens dans son annonce de la réouverture des écoles primaires.

Elle se questionne sur les mesures de précaution qui seront prises pour limiter la propagation du coronavirus en milieu scolaire. Anne Bernier affirme que le personnel enseignant est inquiet de ne pas avoir les mêmes protections que les éducatrices en service de garde:

 

Le syndicat veut aussi s’assurer que la désinfection des établissements sera effectuée pour éviter toute incursion du virus dans le milieu scolaire:

 

Anne Bernier se demande aussi comment dans des petites classes les enseignants pourront faire respecter la distanciation de deux mètres autour des élèves:

 

Le Syndicat des Travailleurs de l’éducation de l’Est du Québec espère obtenir des réponses du gouvernement ou des Centres de service de l’éducation avant le début des classes le 11 mai prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here