Les actionnaires d’Orbite réclament une étude

488

Un groupe d’actionnaires et de créanciers de Technologie Orbite veut faire réaliser une étude d’ingénierie pour  trouver une alternative au problème d’équipement qui a causé la fermeture de l’entreprise.

Le Regroupement Actionnaire Orbite veut ainsi éviter que l’usine, située à Cap-Chat, soit démantelée et vendue en pièces détachées pour payer une dette de 30 M$ aux créanciers garantis.

L’homme d’affaires et lui même actionnaire d’Orbite, Lorenzo D’Alesio, accuse l’ancienne direction d’avoir lancé la serviette trop rapidement en juin dernier. Selon lui, il est possible d’identifier le problème et de relancer l’usine:

 

Le groupe a jusqu’au 26 novembre pour faire une proposition au syndic et au tribunal pour éviter la faillite. Lorenzo D’Alesio croit que s’il parvient à convaincre suffisamment de créanciers de son option, il croit possible qu’un autre délai soit accordé pour attendre le rapport de la firme d’ingénierie avant de prendre une décision finale sur l’usine de Technologie Orbite:

 

Le porte-parole du regroupement avance que la firme SENECA, qui est aussi créancier pour 800 000$, est prête à réaliser l’étude. Cette dernière a participé au projet d’usine pilote et de celle de Cap-Chat:

 

Lorenzo D’Alesio espère convaincre plusieurs créanciers de joindre les rangs afin d’obtenir un délai supplémentaire de 4 semaines, le temps de recevoir le rapport d’ingénieurs. Selon ce dernier, il y aurait au moins 20 000 personnes qui auraient investi en moyenne 100 000$ dans l’aventure de Technologie Orbite.

3 COMMENTAIRES

  1. Je suis actionnaire d’orbite et je perdrai au dela de 100,000$ si rien n’est fait par notre gouvernement. Pourquoi notre gouvernement laissera aller toute cette technologie verte a rabais ( les actionnaires ont payé pour le développement de cette technologie en achetant des actions) et c’est surement une compagnie hors Québec qui va acheter a rabais. Drole de coincidence: YAVA TECHNOLOGIES sont tres intéressés a se porter acquéreur d’orbite et un certain Richard Boudreault (ancien roi chez orbite et administrateur d’une incompétence tres élevé) travaille pour cette compagnie. Vive le Québec, Vive nos politiciens incompétents, Vive l’autorité des marchés financiers et Vive la manque d’intégrité de la majorité des administrateurs de nos compagnies Québéquoises….

  2. Je suis actionnaire d’orbite technologie
    Nous n’avons pas le droit de laisser démolir cette usine, de la donner a la pieces non plus avant qu,une
    cie en ingénirie , tel que la firme Seneca qui connait ce mécanisme et d’apres moi les failles a corriger
    pour la remettre en marche, si 50,000.00 dollars peut arrèter cette demarche, les dirigeants qui prendront
    cette decision, ne sont pas compétents, il est important que justice soit faite. …….Je demande humblement
    aux créanciers , d’appuyer les actionnaires, c’est le seul moyen de reprendre votre argent…Merci

  3. Bonjour,
    Je suis actionnaire de Orbite et voudrait me joindre au groupe formé par M.Lorenzo D’Alesio. SVP me contacter. Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here