Lien maritime: Une analyse qui tiendra compte du milieu

306

La Société du Plan Nord tiendra comte de plusieurs éléments techniques, mais aussi des retombées pour le milieu, afin de déterminer un port d’attache pour le lien maritime entre la Gaspésie, Anticosti et la Côte-Nord.

 

Cette affirmation de la société chargée d’analyser les dossiers gaspésiens survient après que les municipalités de Murdochville, Petite-Vallée et Cloridorme aient appuyé Grande-Vallée dans sa candidature au détriment de Rivière-au-Renard, afin de favoriser le développement économique dans l’Estran.

Le PDG, Robert Sauvé, explique que toutes les données techniques sont à prendre en considération.

 

Robert Sauvé affirme que même si le côté technique est important, le projet sera aussi évalué en tenant compte de l’aspect social du milieu.

Il cite l’impact économique que peut avoir un lien maritime dans l’une ou l’autre des municipalités.

 

Robert Sauvé précise de plus, que les intérêts du milieu de voir un projet se réaliser à un endroit ou un autre feront partie de l’analyse.

 

La Société du Plan Nord a rencontré la municipalité de Gaspé et celle de Grande-Vallée en décembre dernier afin de prendre connaissance de leur dossier. Elle doit terminer ses analyses d’ici la fin 2018 et faire des recommandations au gouvernement qui ensuite prendra une décision.

Québec devra choisir s’il va de l’avant avec le projet de lien maritime et ensuite les municipalités qui seront retenues comme port d’attache.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here