Une première dans l’histoire du camp Bellefeuille

476

Faute de balises liées uniquement aux camps de jour, la Base de plein air de Bellefeuille ne pourra ouvrir ses portes aux campeurs de sa colonie de vacances pour la saison estivale 2020.

L’organisme à but non lucratif fait partie de l’Association des camps du Québec. Depuis la sortie du Guide de relance des camps en contexte de COVID-19, le 15 mai, les balises présentées sont pour le moment uniquement liées aux camps de jour et non aux camps de vacances. Ainsi, l’équipe de la Base de plein air de Bellefeuille a du prendre une décision qu’elle admet avoir trouvé déchirante : ne pas ouvrir ses portes pour cette saison estivale. Guylaine Michel, directrice générale de la Base de plein air :

 

Cependant, Guylaine Michel admet que si les autorités le permettent, elle considère rendre les chalets vacances famille de la Base disponibles auprès de la clientèle familiale, de manière à éviter un poids financier supplémentaire à son organisme :

 

La base de plein air de Bellefeuille existe depuis maintenant 45 ans. Elle accueille normalement plus de 600 jeunes vacanciers durant 9 à 12 jours dans sa colonie,  sur une période de 4 sessions durant la saison estivale.  Elle  offre près de 70 emplois, dont une quinzaine à temps plein ou temps partiel sur une base annuelle. Contribuant à l’émancipation de la jeunesse, sa réputation dépasse la région de la Gaspésie -Îles-de-la-Madeleine en offrant, par ricochet, un rayonnement considérable à cette dernière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here