Vandalisme à Percé durant la grève de la Sépaq

934

Des syndiqués du Parc de l’île Bonaventure et du Rocher-Percé ont fait une déposition à la Sûreté du Québec (SQ) cette fin de semaine pour une altercation qui serait survenue samedi matin sur l’eau.

Le 12 octobre, des membres du Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) se sont retrouvés sur le même bateau qu’un employé cadre du Parc de Miguasha.  Les syndiqués traversaient sur l’île pour vérifier si des briseurs de grève avaient été embauchés afin de pallier au débrayage du personnel. L’altercation aurait éclaté durant la traversée entre les employés syndiqués et l’employé cadre, raconte la présidente régionale du SFPQ, Céline Bonneau:

 

Des autocollants auraient également été apposés sur un VUS appartenant à la Sépaq qui était resté sur le continent pendant que l’employé cadre était sur l’île, et les pneus du véhicule auraient été dégonflés. La Sépaq confirme avoir déposé une plainte à la police concernant des dommages sur un de ses véhicules de service. Le responsable des relations avec les médias à la Sépaq, Simon Boivin :

 

La Sépaq note par ailleurs que les employés syndiqués n’étaient pas autorisés à se rendre sur l’île Bonaventure :

 

Céline Bonneau a confirmé mardi que des membres ont traversé à l’île Bonaventure pour vérifier si la Sépaq avait embauché des briseurs de grève pour compenser le manque de personnel.  Le syndicat prétend que l’employeur avait procédé ainsi lors du débrayage dans les réserves fauniques en septembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here