3 à 5 fois plus de sébaste dans le golfe

127

La biomasse de sébaste du golfe du Saint-Laurent est aujourd’hui évaluée à 2,5 millions de tonnes métriques.

Selon Hugo Bourdages, biologiste de l’Institut Maurice Lamontagne, c’est 3 à 5 fois plus que ce qu’on a connu dans les meilleures années, entre 1970 et 1980.

Les poissons nés en 2011, dont la moitié atteindra la taille commerciale de 22 centimètres cet été, comptent eux-mêmes pour 80 % de la biomasse totale du stock.

 

D’autre part, Hugo Bourdages note que le sébaste ne commence à se nourrir de crevettes que lorsqu’il atteint les 20 centimètres.

Ainsi, bien qu’accéléré ces dernières années à cause du poisson rouge, le déclin du stock de crustacé était déjà observé depuis 10 ans, à cause du réchauffement des eaux profondes.

 

Au plus fort de la pêche au sébaste dans le golfe, dans les années 1970, les débarquements annuels moyens totalisaient les 80 000 tonnes métriques : un volume qui a chuté du quart au cours de la période 1980 à 1992.

En comparaison, dans le cadre de la pêche indicatrice, amorcée en 1998 suite au moratoire décrété trois ans plus tôt, les captures ne sont plus que de 500 tonnes par année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here