Au tour de Marinard d’accepter les prix de la régie

482
Photo: Radio Gaspésie

L’usine Marinard de Rivière-au-Renard emboite le pas à celle de L’Anse-aux-Griffon et de Matane afin de commencer ses activités de transformation de la crevette dans les prochains jours.

Marinard était la dernière d’usine du plan conjoint qui n’avait pas accepté encore de prendre la crevette des pêcheurs avec les prix déterminés par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec.

Le directeur de l’Association québécoise de l’industrie de la pêche, Jean-Paul Gagné, explique la décision de l’entreprise afin de favoriser le retour au travail des employés et des pêcheurs le plus tôt possible.

Le directeur de l’AQIP avoue tout de même que les inventaires de crevettes des usines sont pratiquement écoulés.

Jean-Paul Gagné mise maintenant sur les prochaines négociations entre les transformateurs et les pêcheurs pour déterminer les prix pour la deuxième partie de la saison. Les parties doivent s’entendre d’ici le 1er juillet, sinon la Régie des marchés agricoles et alimentaires pourrait intervenir à nouveau.

Le directeur de l’AQIP trouve cependant que l’intervention de la régie n’est pas toujours garant d’entente satisfaisante pour les parties.

Marinard emploie environ 200 travailleurs.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here