Camping sur les plages: Des discussions avec Québec

512
Une image vaut mille mots pour la plage Haldimand à Gaspé. Photo: Facebook

Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles affirme avoir des pourparlers en ce moment avec la Ville de Gaspé et les MRC de la Gaspésie pour la gestion du camping nomade sur leur territoire.

Cette négociation fait suite aux événements survenus sur les plages de la région où certains campeurs ont laissé, après leurs passages, les lieux dans un état lamentable.

Le responsable aux communications au MERN, Sylvain Carrier, confirme que la Ville de Gaspé ou les MRC ne peuvent en ce moment appliquer de règlementation sur les plages qui sont situées sur les terres du domaine public. Pour ce faire, elles doivent avoir une entente de gestion territoriale.

 

Le ministère est à regarder en ce moment la possibilité de déléguer des pouvoirs sur ses terres publiques, ce  qui permettrait à Gaspé et toutes les MRC de la Gaspésie de réglementer la pratique du camping dans des endroits appartenant au gouvernement, comme certaines bandes de plages en Gaspésie.

 

Sylvain Carrier explique qu’entre temps il est possible de camper sur les terres de l’État à condition de respecter certaines normes de protection pour l’environnement.

 

La communauté des Îles-de-la-Madeleine a déjà depuis quelques années une entente de ce genre avec le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

1 COMMENTAIRE

  1. Le maire de Gaspé est content. Au lieu de prendre ses responsabilités et d’installer des toilettes publiques et poubelles en plus grand nombre à proximité de la plage, il pourra continuer de laisser ses quelques rares poubelles à Haldimand déborder et forcer tous ces campeurs à aller dans un terrain de camping d’un de ses ti-zamis. Votre maire a une approche hostile vis-à-vis les amateurs de plein-air qui font les choses différemment de lui, et fera en sorte que Gaspé perdra de nombreux jeunes touristes. C’est qui qui a dit que les gens ignorants se battent contre les choses qu’ils ne comprennent pas? Ah oui, c’est moi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here