Certaines infirmières n’ont toujours pas touché leurs primes

196

De nombreuses infirmières attendent toujours certains paiements des primes d’envergure promises cet automne par Québec, une situation déplorable selon le SIIIEQ.

 

Pier-Luc Bujold, le président du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec ajoute que c’est malhonnête de la part du gouvernement Legault puisque ces mesures ont réussi à convaincre de nombreuses infirmières à travailler davantage. Encore à ce jour, les primes de 400 dollars pour celles qui font du temps supplémentaire la fin de semaine n’ont toujours pas été versées.

 

Pier-Luc Bujold évoque qu’un problème informatique expliquerait ces retards en raison de toutes les modalités des primes à programmer dans les logiciels.

 

Normalement, ces primes devraient être distribuées aux deux semaines lorsque les quarts de travail ont été faits, mentionne-t-il. Néanmoins du côté des primes de 18 000 dollars pour les infirmières à temps plein, le premier versement a été fait. 

 

Malgré tout, Pier-Luc Bujold conserve la même position qu’à l’automne dernier concernant les primes, c’est-à-dire améliorer les conditions de travail plutôt que le salaire.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here