Mince ouverture pour abolir les horaires de faction

327

Des élus de La Côte-de-Gaspé et de la Haute-Gaspésie font des démarches pour que leurs services ambulanciers soient améliorés, à l’image de ceux du côté sud de la péninsule.

À la fin mars, le gouvernement du Québec a annoncé 20 millions de dollars pour abolir partiellement les horaires de faction des ambulanciers en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent. Des investissements qui excluent les services entre Gaspé et Sainte-Annde-des-Monts.

Les préfets Daniel Côté et Allen Cormier ainsi que le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, ont participé à une rencontre téléphonique avec le cabinet du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, le 7 mai.

Daniel Côté explique avoir pu présenter ses arguments.

 

Il semble y avoir une mince ouverture de la part des fonctionnaires.

 

Les horaires de faction forcent les paramédics à être de garde à la maison, ce qui fait perdre des minutes lorsqu’un appel est acheminé à la centrale. De plus, un ambulancier qui se rend disponible pendant 24 heures de chez lui n’est payé que pour la moitié du temps.

1 COMMENTAIRE

  1. De plus la conversion des horaires du côté sud de la Gaspésie à été faites avec des données erronés fournis par le CISSS de la Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here