Diminution du troupeau de phoques du Groënland

179

Le troupeau de phoques du Groënland serait en importante diminution dans le golfe du Saint-Laurent, à cause de l’absence de couvert de glace, en hiver.

C’est ce qu’avance le chercheur scientifique Mike Hammill, de l’Institut Maurice Lamontagne, qui a procédé à un nouveau recensement quinquennal, l’an dernier.

Il précise que son décompte de la population, pour l’ensemble de l’est du Canada, est basé sur le nombre de naissances :

 

Il faudra toutefois patienter encore un an, avant de connaître les résultats définitifs du recensement des phoques du Groënland, d’abord prévus pour cet automne. C’est que les calculs de M. Hammill ont été freinés par le suivi scientifique pressant qu’il a dû accorder aux baleines noires menacées d’extinction, dans la foulée des mortalités massives de l’été 2017 :

En 2012, la population de phoques du Groënland du Canada atlantique s’élevait à 7,4 millions d’individus. Une part de 25 à 30 pour cent du troupeau migrait traditionnellement dans le sud du golfe pour sa mise bas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here