Étude des eaux souterraines: Projet pilote en Gaspésie

190

Une équipe de spécialistes de l’UQAR étudiera les eaux souterraines de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent ces 3 prochaines années.

Le projet est issu d’une entente entre l’Université du Québec à Rimouski et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Le projet de recherche consiste à cartographier les propriétés aquifères régionales.

Coordonnée par les professeurs Thomas Buffin-Bélanger et Gwénaëlle Chaillou, l’équipe effectuera un projet pilote en Gaspésie afin de dresser un portrait préliminaire de la ressource en eaux souterraines.  L’UQAR produira un rapport comprenant des recommandations sur la pertinence de réaliser un projet complet sur la ressource en territoire gaspésien.

Les chercheurs examineront aussi la quantité, la qualité et la vulnérabilité des ressources en eaux souterraines au Kamouraska, à Rivière-du-Loup et au Témiscouata.

Au Québec, l’eau souterraine permet d’approvisionner près de 90 % du territoire habité et d’alimenter 20 % de la population. Elle constitue souvent l’unique source d’eau économiquement exploitable en raison de sa qualité généralement bonne.  L’eau souterraine peut être vulnérable aux nombreuses sources de contamination découlant des activités humaines. Le traitement d’une eau souterraine contaminée peut s’avérer long et coûteux, voire impossible dans certains cas.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here