Mesures de soutien pour combler le trou noir des travailleurs saisonniers

152

Nouvelles mesures de soutien pour les travailleurs des industries saisonnières du Québec.

Le député d’Avignon-la Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, a annoncé lundi à Matane des changements au régime.  Le ministre Jean-Yves Duclos a procédé à la même annonce au Nouveau-Brunswick.

Les travailleurs ont droit à un maximum de 5 semaines supplémentaires par période de prestations.  En Gaspésie-les Îles, cette mesure se traduira par un accès à 33 semaines de prestations consécutives au lieu de 28.  Ainsi, pour avoir un revenu toute l’année, et éviter de se retrouver sans prestation au printemps, les travailleurs en Gaspésie et aux Îles devront compter minimalement 18 semaines au boulot, le gouvernement fédéral ayant également réduit, depuis janvier, à une seule semaine la période d’attente obligatoire avant de recevoir une première prestation.

Il s’agit d’un projet pilote de deux ans.  Le gouvernement veut vérifier si cette mesure comble adéquatement le problème du trou noir printanier, lorsque le travail n’est pas encore repris et que le chômeur a épuisé sa période d’admissibilité à des prestations.  De l’aide à la formation est également prévue, précise la députée de la Gaspésie-les Îles et ministre Diane Lebouthillier :

La Gaspésie-les Îles est ainsi incluse dans cette nouvelle mesure avec 12 autres régions du Québec, de l’Est du Canada et du Yukon qui ont été ciblées en raison de leur taux de chômage plus élevé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here