Grève en CPE, une entente de principe possible

186

Les représentants syndicaux des éducatrices de garde se prononceront cet après-midi sur une possible entente de principe avec le gouvernement.

Depuis le 1er décembre, les éducatrices en centre de la petite-enfance affilié à la CSN sont en grève générale illimitée. Même si les deux partis sont toujours présents à la table, les négociations sont difficiles.

Selon Kent Denis, le vice-président de la Fédération de la santé et des services sociaux affiliée à la CSN pour la Gaspésie-les-Îles, peu de progrès ont été réalisés jusqu’ici.

Les négociateurs du gouvernement semblent ne pas avoir de réel mandat, toujours selon Kent Denis. Deux points achoppent toujours, soit le salaire des employés de soutien et le ratio enfants-éducatrices:

 

Malgré le fait que les négociations avancent très lentement, le vice-président est convaincu de l’appui des parents et de la population malgré les nombreux inconvénients :

Il s’agit d’un mouvement provincial. En Gaspésie, la grande majorité des CPE sont en grève sauf ceux de Carleton-Pointe-à-la-Croix, Saint-Elzéar et Chandler-Grande-Rivière.

Et rappelons que les CPE affiliés à la CSQ se sont aussi dotés d’un mandat de grève illimitée.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here