La Gaspésie impactée par la taxe sur le bois d’œuvre

375

Les usines de sciage gaspésiennes sont soumises sans exception au nouveau taux moyen fixé par Washington sur le bois d’œuvre exporté aux États-Unis.

Le taux passe à 17,9 %, une hausse de près du double par rapport à ce qu’il était l’an dernier.  Il était de 9% jusqu’ici.  Il s’appliquera jusqu’à la Thanksgiving américaine, soit pour un an.

Une décision qui aura un impact en Gaspésie puisque l’industrie du sciage emploie 2400 travailleurs directs en Gaspésie et crée autant d’emplois indirectement.  La région produit 350 millions de PMP, ce qui représente 6 % du bois d’œuvre québécois.

Le président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec, Jean-François Samray, estime incompréhensible le calcul que fait le gouvernement américain.

Le Conseil de l’industrie forestière du Québec est d’avis que Washington pourrait rencontrer difficilement ses objectifs de relance verte post pandémique en frappant le bois canadien d’une hausse de la taxe.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here