Le plan de sauvegarde des caribous est critiqué

344
Caribou des bois. Mont Jacques Cartier. Parc National de la gaspésie.

La stratégie d’installer les caribous dans des enclos est critiquée par des environnementalistes.

Le ministère de la Faune a présenté son plan pour le transfert des caribous de Charlevoix et de la Gaspésie dans des enclos.  Dans Charlevoix, tous les caribous seront capturés et en Gaspésie, les femelles gestantes exclusivement seront visées.  Cette opération sera complétée d’ici la fin de l’hiver.

Il s’agit d’une stratégie afin d’éviter l’extinction de cette espèce.  Les caribous isolés seront nourris, protégés des prédateurs et recevront des soins vétérinaires. Il s’agit d’une mesure temporaire.  Le ministère n’a pas précisé à quel moment les hardes seront libérées.

Pour Pier-Olivier Boudreault, de la Société pour la nature, cette opération n’est qu’un écran de fumée.  Selon lui, la population est en déclin en raison de décennies d’inaction pour protéger l’habitat du caribou.

Le coût pour chacun des enclos est de 1,1 million de dollars, en plus de 300 mille à 400 mille dollars pour d’autres infrastructures comme des routes, des mangeoires ou des puits, entre autres.  Cela n’inclut pas le salaire des gardiens et le déneigement.

Il reste une quarantaine d’individus en Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here