Le projet de CPE de 24 places dans l’Estran finalement accepté par Québec

126

Après mûres réflexions, le gouvernement du Québec revient sur sa décision et accepte finalement le projet de CPE de 24 places dans l’Estran.

Il s’agit d’une grande victoire pour le maire de Grande-Vallée Noël Richard qui avait le dossier à cœur. Appuyé par la députée de Gaspé Méganne Perry Mélançon et le maire de Gaspé Daniel Côté, Noël Richard a maintenu la pression auprès du cabinet du ministre de la Famille Mathieu Lacombe pour que le projet de CPE voit le jour.

Ainsi, une rencontre a été organisée le 8 avril avec le ministère pour comprendre pourquoi Québec refusait d’ouvrir un CPE dans le secteur alors que les besoins sont bien présents avec une liste d’attente de 17 enfants.

 

Les raisons de ce refus données par Québec se basent essentiellement sur le nombre de places demandé par le secteur qui aurait surpassé les besoins réels. Sinon, le gouvernement mentionnait qu’un CPE de 60 enfants et moins ne serait pas rentable. Néanmoins en considérant les paramètres géographiques de la région lors de cet échange avec le ministère de la Famille, le gouvernement s’est montré ouvert à une nouvelle collaboration avec les municipalités de l’Estran.

 

Bien que cette rencontre laissait présager la création d’un projet-pilote de garderie en milieu familial à l’extérieur des résidences, ce sera bel et bien un CPE qui devrait ouvrir, assure Noël Richard. Le maire se réjouit donc de voir les nouvelles jeunes familles arriver sur le territoire être prises en charge, ce qui permettra une forte dynamisation de l’Estran.

Or pour l’instant, le plan de match de Noël Richard est de redéposer une demande auprès du ministère la semaine prochaine. Celle-ci sera acceptée rapidement, soit vers la fin de l’été, lui a-t-on promis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here