Le projet de loi 21 manque de transparence selon Pascal Bergeron

252
Le porte-parole d'Environnement Vert Plus, Pascal Bergeron. Gracieuseté : Dominique Fortier

Le porte-parole d’Environnement Vert Plus invite le gouvernement à faire preuve de plus de transparence avec le projet de loi 21.

Ce projet vise à mettre fin à l’industrie des hydrocarbures au Québec et à fermer la plupart des puits de forage. Le porte-parole d’Environnement Vert Plus, Pascal Bergeron, était à Québec pour présenter un mémoire dans le cadre de cette consultation.

Dans un premier temps, Pascal Bergeron souhaite que le projet de loi 21 soit plus transparent que la Loi sur les hydrocarbures de 2018.  L’orientation de Québec devrait apporter certaines améliorations mais il reste du chemin à faire, selon le porte-parole.

 

 

Pascal Bergeron explique que certains puits pourraient demeurer ouverts pour différents projets-pilotes sur la séquestration de CO2, le stockage d’hydrogène ou pour raffiner la saumure afin d’en extraire du lithium.  Selon Pascal Bergeron, cela peut favoriser la transition énergétique, ce qui est louable, dit-il, mais il ne faut pas donner un chèque en blanc aux compagnies pour ces projets.

 

 

Le porte-parole a indiqué que la démarche de consultation semblait sérieuse et il croit qu’il ne s’agit pas uniquement d’un exercice de relations publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here